Site d’information non officiel sur la déclaration d’impôt.
Gagnez du temps et optimisez votre déclaration d’impôt en vous faisant aider par un professionnel en fiscalité.
Temps gagné en moyenne sur la déclaration 2021 :

service d’aide gratuit

ACTUALITÉS CORONAVIRUS (COVID-19) :
1/ Mise à jour du calendrier de déclaration des revenus (consultez les dates ci-dessous)
2/ Impact du chômage partiel sur votre taux de prélèvement à la source. Lire notre article >>

Impôts 2021 : les aides covid exemptées de déclaration

Bonne nouvelle pour toutes les personnes qui ont bénéficié d’aides financières de l’État lors de la crise sanitaire : la plupart d’entre elles ne doivent pas être déclarées à l’occasion de la déclaration d’impôts 2021 sur les revenus de 2020.

Qui peut bénéficier des « aides covid » ?

La crise sanitaire et les mesures de confinement ont mises à mal l’économie de nombreux secteurs d’activités professionnels.

Pour apporter son soutien dans cette période difficile, l’État a mis en place diverses aides financières qui s’adressent aux personnes et structures qui suivent :

  • Les petites entreprises
  • Les indépendants
  • Les micro entrepreneurs
  • Les professions libérales

Le fonds de solidarité pour les entreprises et indépendants

Délivré par les collectivités, le fonds de solidarité établit le calcul de l’aide accordée en fonction de la part du chiffre d’affaire par rapport à un chiffre d’affaire de référence, dans une limite de 10.000 €.

Dans un autre cas de figure, il peut aussi correspondre à 20% du chiffre d’affaires de référence, dans un plafond maximal de 200.000 €. Le fonds de solidarité doit ainsi permettre de soutenir financièrement les différentes entreprises sinistrées par la crise sanitaire, afin de leur éviter une cessation totale de leur activité. En parallèle, les indépendants ont reçu des aides délivrées par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants.

Les revenus perçus en 2020 via le fonds de solidarité ne doivent pas être déclarés lors de la déclaration 2021.

Les aides pour les salariés

Les salariés se sont également vu délivrer des primes en faveur de leur pouvoir d’achat. Si elles ne dépassent pas 1.000 € ou 2.000 € dans certains cas, elles ne sont pas à déclarer à l’administration fiscale.

Enfin, les salariés précaires en contrats courtes durées se sont aussi vu garantir un revenu minimum de 900 € mensuels par l’État durant toute la période de la crise sanitaire.